Un nouveau diagnostic pour les locations de biens immobiliers

Le dossier de diagnostic technique est plus complet en location. Depuis le mois de juillet 2017, les propriétaires-bailleurs ont en effet l'obligation de fournir deux nouveaux documents à leurs locataires. Ces diagnostics concernent l'installation de gaz et celle d'électricité, et ont une validité de 6 ans. La mesure s'applique aux logements loués meublés ou vides.

Le diagnostic gaz et électricité entre en vigueur par étapes

Dans un premier temps, seules les installations datant de plus de 15 ans et situées dans un immeuble collectif bâti avant 1975 sont concernées par cette nouvelle règle. Les autres types de logements devront également s'y conformer, mais ils bénéficient d'un délai, jusqu'au 1er janvier 2018. La location de maisons sera également touchée par cette mesure, mais d'ici deux ans seulement.

Qui vérifie ces nouveaux diagnostics?

Ces diagnostics permettent de repérer les appareils vétustes, et d'éventuels dangers. Le premier sert à dresser l'état de l'installation d'électricité intérieure. Le diagnostiqueur vérifie une série de points, pour s'assurer que l’installation est aux normes, et ne présente aucun danger. Il surveille par exemple les conditions de mise à la terre ou la protection contre la surintensité. Le diagnostic gaz, lui, a pour but d'inspecter l’état des appareils de chauffage et de production d'eau chaude, ainsi que la tuyauterie.

 

Publié par l’équipe éditoriale de L’immobilier 100% entre Particuliers

 

 

 

Description de votre bien