Immobilier : Nicolas Hulot présente 4 mesures pour encourager la rénovation thermique

Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, retrousse ses manches! Il a annoncé cet été les premières mesures budgétaires de son plan "climat", et compte à présent s'attaquer à un troisième axe, dédié à la rénovation thermique.

Le chèque énergie pour les ménages les plus modestes

Le ministre compte faire de la rénovation thermique "une priorité nationale" afin d'éradiquer la précarité énergétique en 10 ans. Dans ce but, un accompagnement sera proposé aux ménages français modestes. Le chèque énergie, mis en place dans quatre départements, devrait être étendu pour permettre à 4 millions de ménages aux revenus très bas de payer leur facture énergétique. Nicolas Hulot souhaite aussi que son montant moyen soit rehaussé à 200 euros par an (contre 48 à 227 euros par an actuellement).

Transition énergétique: le CITE deviendra une prime

Deuxième mesure, dès 2019, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) deviendra une prime, qui sera versée dès la fin des travaux. Un troisième coup de pouce sera accordé aux ménages les plus modestes qui souhaitent changer leur chaudière à fioul contre un modèle plus écologique (à bois ou une pompe à chaleur). Son montant pourra aller jusqu'à 3.000 euros.

Une prime pour adopter des véhicules moins polluants

La quatrième mesure proposée par Nicolas Hulot sera d'élargir la prime à la conversion des véhicules à tous les ménages. Plus uniquement réservée aux revenus modestes, elle s'adressera aux propriétaires d'un véhicule polluant, prêts à le changer contre une voiture à faible émission de CO2. Dès 2018, cette prime de 500 à 1000 euros sera accordée lors du remplacement d'une voiture à essence datant d'avant 1997, ou d'un véhicule à diesel d’avant 2001. Pour passer à la voiture électrique, la prime sera même de 2.500 euros!

 

Publié par Anne Maurel

 

 

 

Description de votre bien